23.03.21 - Le SMA, 60 ans de formation et d'insertion

Image de l'article

Cette année, le SMA fête ses 60 ans. Revenons un peu sur le chemin parcouru.

L’histoire du Service Militaire Adapté commence en 1961, lorsque le Général Jean NEMO fonde le régiment mixte des Antilles-Guyane. Son objectif : se battre contre la misère et le sous-développement. Pour cela, le SMA permet aux jeunes ultramarins éloignés de l’emploi de s’insérer dans la vie professionnelle en les formant dans différents métiers porteurs. Le projet est une réussite, de nouveaux régiments ouvrent leur portes dans plusieurs DOM-COM au fil des ans : la Réunion (1965), la Nouvelle-Calédonie (1986), Mayotte (1988), la Polynésie-Française (1989).

Enfin, c’est notre CFSMA (anciennement DSMA) qui est créé en 1995 pour permettre une plus grande mobilité et faciliter la formation en métropole pour les jeunes ultramarins motivés. Lorsque la décision de supprimer le Service militaire est prise en 1996, le SMA continue quant à lui d'aider les jeunes en difficulté.

Par la suite, le Service Militaire Adapté ne cesse de se développer, passant d’une capacité d’accompagnement annuelle de 3 000 à 6 000 jeunes entre 2009 et 2017 et proposant de nouveaux projets basés par exemple sur l’accès au numérique et sur un parcours plus personnalisé pour chacun.

Aujourd’hui, les 7 RSMA ainsi que le CFSMA permettent une insertion en milieu professionnel de plus de 3 jeunes sur 4, malgré un fort taux d’illettrisme en début de formation au SMA (plus de 40%). La plupart des jeunes partent du SMA à l’issue de leur parcours avec en poche leur permis B (plus de 80%) et le CFG (Certificat de Formation Générale, pour 95% d’entre eux). Au total, depuis 60 ans, c’est plus de 150 000 jeunes ultramarins qui ont été formés par le SMA.

Continuons de faire avancer le SMA ensemble !